L'improbable chronique musicale de Bruno Ferrari

 

Parce qu'il n'y a pas de raison de se passer des trésors que recèle la discothèque de cet improbable collectionneur ! Na!