Les porcheries fribourgeoises menacées

Les images de porcheries insalubres ont fait le tour du pays... Pourtant, la détention des porcs est soumise à des règles strictes. Elles le seront encore davantage au 1er septembre 2018. Les nouvelles normes fédérales préconisent avant tout le bien-être des animaux, avec notamment une augmentation de l'espace par porc d'un tiers environ. Compte tenu qu'un certain nombre de détenteurs de cochons ne va pas poursuivre son activité, notre canton pourrait ainsi perdre 13'000 places d'engraissement. La filière du cochon en mutation, c'est l'enquête de Philippe Huwiler.

Podcasts
[24.05.2017] - Effervescence, le magazine de l'info
play
1