x

Natan Jurkovitz et Olympic, c'est fini!

13.05.2020

C'est un choc: Natan Jurkovitz ne jouera plus pour le Fribourg Olympic. Le Fribourgeois de 25 ans, devenu le véritable chouchou du public, s'en va pour Genève. L'information n'a pas encore été confirmée par les deux clubs.

Natan Jurkovitz a choisi la Salle du Pommier en grande partie car son nouveau contrat lui permettra d'être libéré s'il venait à trouver un accord avec un club européen cet été. Le désormais ex-capitaine d'Olympic ne s'en cache pas: il a toujours rêvé de jouer à l'étranger.

Arrivé de Villars Basket, Natan Jurkovitz a évolué cinq saisons à la Salle Saint-Léonard. Il a décroché de nombreux titres et coupes./mc

Interview - Natan Jurkovitz en dit plus sur la clause qui pourrait lui permettre de jouer en Europe

Coronavirus
News

Crise au sein du service du médecin cantonal

04.06.2020

Une dizaine de jours après le licenciement des deux ex-médecins cantonales, deux collaborateurs posent leur démission. Et c'est...

x

Crise au sein du service du médecin cantonal

04.06.2020

L'ambiance est particulière en ce moment au sein de la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) : une dizaine de jours après le licenciement inattendu des deux anciennes médecins cantonales, deux personnes de ce même service - service du médecin cantonal - ont posé leur démission, a appris Radio Fribourg.

La mise à l'écart de Stéphanie Boichat-Burdy et de Barbara Grützmacher n'est pas l'unique raison de ces décisions, mais elle fait partie des choses qui y ont contribué, révèle notre enquête.

Une mise à l'écart qui demeure incompréhensible par ailleurs pour de nombreux professionnels de santé du canton, qui souhaitent toujours obtenir plus d'explications. Deux députés du Grand Conseil réclament aussi par écrit un certain nombre d'éclaircissements.

Manque de reconnaissance ?

A l'intérieur du service du médecin cantonal, la nouvelle de la mise à pied a eu du mal à passer chez certains collaborateurs du service qui compte une trentaine de personnes, un service où "tout n'est pas rose", euphémisent certains employés, quand d'autres pointent un manque de reconnaissance, d'autonomie, et des demandes non satisfaites.

"Ces remarques ne sont jamais remontées jusqu'à moi", réagit Anne-Claude Demierre, la Directrice de la DSAS, qui reconnaît tout de même que certaines demandes de postes supplémentaires n'ont pas été satisfaites, par manque de moyens financiers.

Mais ce n'est pas tout ce qui est reproché à la DSAS. A plusieurs reprises, des personnes actives dans le domaine de la santé, jointes par Radio Fribourg, évoquent un climat tendu, confient cette peur de parler ce qui ne va pas à visage découvert.

La confiance est-elle rompue, le dialogue impossible ? Non, répond la Conseillère d'Etat Anne-Claude Demierre : "Il n'y a pas besoin de rétablir la confiance. Tous ceux qui souhaitent me parler savent où me trouver", assure la cheffe de la DSAS.

Meilleure coordination

De plus, plusieurs professionnels actifs dans le domaine de la santé pointent aussi des dysfonctionnements, un organigramme clair sur le papier, mais flou dans les faits, un manque de clarté dans l'attribution des différentes responsabilités. Autant d'éléments qui compliquent la gestion des dossiers.

Exemple : trois services impliqués dans la gestion des EMS. "La gestion des EMS fait justement l'objet d'une analyse en ce moment pour améliorer la coordination entre les différents services", répond Anne-Claude Demierre, qui attend aussi beaucoup d'un éventuel déménagement de la DSAS pour pouvoir avoir les services du médecin cantonal dans les mêmes locaux que les autres services "pour faciliter les échanges."

3 candidatures spontanées

En attendant, il faudra continuer à gérer l'après-crise, les tests sérologiques, le système de traçage des personnes contaminées, dans les conditions, où tous les services de la DSAS ne se trouvent pas au même endroit et où tous les postes ne sont pas pourvus. Pas idéal pour gérer efficacement, pointent plusieurs professionnels de santé.

Un médecin cantonal doit donc être recruté, ainsi que son adjoint. Selon la directrice de la santé et des affaires sociales, trois personnes ont déjà déposé leur candidature de manière spontanée. Toutes sont des hommes. Mais Anne-Claude Demierre insiste : les candidatures féminines ne seront pas écartées.

Le poste doit être mis au concours prochainement. "En tout cas dans l'état actuel des choses, moi je ne m'y risquerai pas", nous a confié un acteur médical. /mro

x

Teasing les petites annonces

28.02.2017

 

Coronavirus
News

Le Comptoir gruérien repoussé à 2022

04.06.2020

Les organisateurs ont pris cette décision à cause de la situation sanitaire actuelle.

x

Le Comptoir gruérien repoussé à 2022

04.06.2020

Le Comptoir gruérien, qui devait se tenir en automne 2021, est reporté à l'année d'après. Les organisateurs de cet événement qui se tient tous les 5 ans ont pris cette décision en raison de la pandémie qui empêche une préparation optimale.

La dernière édition a eu lieu en 2017 à Espace Gruyère à Bulle. Elle a réuni 133'000 visiteurs. Les nouvelles dates de cette manifestation de grande ampleur doivent encore être définies. /kb

News

Veveyse: 10 millions pour le complexe sportif

04.06.2020

Châtel-St-Denis voit le coût de son projet grimper, depuis la dernière estimation en 2018.

x

Veveyse: 10 millions pour le complexe sportif

04.06.2020

A Châtel-St-Denis, le projet du futur complexe sportif au stade de Lussy ne fait pas l'unanimité.

Le Conseil général du chef-lieu veveysan s'est étonné mercredi soir de voir la facture monter de sept à plus de dix millions de francs, pour ce futur bâtiment qui comprend notamment des infrastructures pour la lutte et la boxe.

Cette différence de coût s’explique, entre autres, par le fait qu'une salle polyvalente pour 300 personnes vient d'être rajoutée au projet.

Des conseillers généraux ont également fait part de leur inquiétude, car le budget du futur centre sportif de Lussy ne comprend pas de réserve.

Le législatif de Châtel-St-Denis a également accepté divers crédits d'investissements pour un total de près d'un million et demi de francs. Notamment une participation communale de 210'000 francs pour l'achat d'un nouveau camion pompier, et 120'000 francs supplémentaires pour assainir le stand de tir des Marais. /jl

Sport
|

Elfic est au complet

04.06.2020

Si les joueuses suisses restent, 3 nouvelles étrangères arrivent.

x

Elfic est au complet

04.06.2020

En basket-ball,  le contingent d'Elfic Fribourg affiche complet. Le club a indiqué ce jeudi après-midi avoir bouclé son effectif pour la saison 2020-2021.

Au niveau des joueuses suisses, place à la stabilité avec la prolongation des contrats de Marielle Giroud, Nancy Fora ou encore Tiffanie Zali. Pour sa part, Alexia Rol, qui rencontre un problème à un genou, va suivre un programme, avant de confirmer sa participation. Alors que la situation avec Tamara Détraz est encore en suspens.

Concernant les étrangères, place à la nouveauté avec 3 nouvelles joueuses. Tout d'abord la Canado-Autrichienne Aislinn Konig (1m78) au poste de meneuse. Ensuite, les Américaines Taylor Koenen (1m88) au poste d'ailière et Tytionia Adderly (1m80) comme intérieure ont été engagées pour la Coupe d'Europe, avec une option pour la suite.

Comme annoncé sur nos ondes il y a quelques jours, l'entraîneur Romain Gaspoz (avec Besserat Temelso comme assistant) va prolonger l'aventure avec Elfic  qui participera pour la 6ème année consécutive à la Coupe d'Europe. La saison prochaine sera particulière pour le club qui fêtera les 20 ans de sa promotion en Ligue Nationale A. /vd

Son : Romain Gaspoz s'exprime sur le fait que les joueuses suisses restent à Elfic

Crédit photo : fiba.basketball

Sport
|

La vie des clubs sportifs reprend

04.06.2020

Il est à nouveau possible de s'entraîner en groupes, tout en respectant certaines consignes.

 

x

La vie des clubs sportifs reprend

04.06.2020

La vie sportive des clubs amateurs reprend petit à petit. Après environ 2 mois de pause due à la pandémie du coronavirus, le sport en groupe est de retour dans le Canton.

Et pour en parler ce jeudi  nous avons pris l'exemple du Vélo-Club Fribourg. Un club qui a dû trouver des solutions pour que les activités reprennent, tout en respectant les mesures sanitaires.

Les entraînements sur le terrain (VTT, route, ...) sont à nouveau possibles, tout d'abord en réalisant individuellement un parcours chronométré, puis par petits groupes.

Les premières compétitions sont prévues notamment en septembre pour le VTT. /vd

Son : extrait du Journal des sports du 4 juin à 7h15 présenté par Valentin Danzi

Photo : le Vélo-Club Fribourg à l'entraînement dans la forêt de Moncor

Réécoutez les infos!

[05.06.2020]Journal de 08h00
play
[05.06.2020]L'info qui nous touche
play
[05.06.2020]Journal de 07h00
play
[05.06.2020]Journal de 06h00
play
[04.06.2020]Journal de 18h00
play
1