x

La caisse de pension de l'Etat est adoptée

26.06.2020

La réforme de la caisse de pension du personnel de l’Etat passe largement la rampe.

Le Grand Conseil fribourgeois a accepté vendredi matin par 93 « oui », contre 7 « non » et 6 abstentions le projet de réforme proposé par le Gouvernement. La gauche a tenté en vain d’améliorer les conditions des employés: tous leurs amendements ont été balayés.

Il faut des garanties

Benoît Piller, député socialiste, appuyé par sa copartisane Martine Fagherazzi-Barras, voulait des garanties inscrites dans la loi. L'Etat espère limiter les pertes à 9,5% pour les assurés de plus de 45 ans, mais "le Gouvernement ne sera pas forcément capable de tenir cette promesse". Il fallait donc, selon le parti socialiste, inscrire dans la loi que ces pertes ne dépasseront pas ce seuil, quoi qu'il arrive.

"On n'a pas de boule de cristal" a répondu le grand argentier du canton, Georges Godel qui a précisé qu'il n'était pas possible de faire ce genre de promesses, puisqu'on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait, "mais le risque est minime".

"L'Etat sait se montrer un peu généreux"

Le Conseil d'Etat a rappelé qu'il a fallu 4 ans pour accoucher de ce projet, ajoutant que "ça aurait pu aussi aller plus vite, en ne tenant pas comptes des employés". Après 4 ans de travail, le grand argentier estime que c'est le meilleur compromis, que c'est un subtil équilibre entre les employés et l'Etat, et les contribuables. D'autant que sur ce dossier, "les employés de l'Etat on dû faire des efforts, mais l'Etat a su aussi se montrer un peu généreux" a-t-il rajouté, faisant référence notamment à l'augmentation salariale de 0,25% prévue au 1er janvier 2021 pour l'ensemble des collaborateurs de l'Etat, ainsi qu'aux 380 millions de francs prévus pour limiter les effets de cette réforme.

"Ce n'est pas se montrer généreux" a rétorqué la verte Christa Mutter. La députée, via un amendement, a souhaité provisionner des montants supplémentaires pour venir en aide aux employés de l'Etat qui ont des bas salaires et qui pourraient se trouver en situation précaire avec cette réforme de leur Caisse de pension. Et de lancer, à l’attention de l’assemblée « Ayez du cœur, mais aussi de l’esprit ».

Le projet de réforme doit avancer!

Malgré le rejet de tous les amendements de la gauche, le parti socialiste, par la voix d'Elias Moussa, a indiqué qu'il allait soutenir ce projet, "non pas parce que c’est le meilleur projet, mais parce que c’est un compromis entre les partenaires sociaux". Et « il est grand temps que cette réforme soit soumise au peuple ».

Le peuple fribourgeois pourrait être amené à se prononcer sur ce projet en novembre 2020, pour une entrée en vigueur le 1er janvier 2022. /ls

News

Une baisse des salaires pour aider Gottéron

28.09.2020

Le club de Fribourg-Gottéron a demandé à ses salariés dont les joueurs de baisser leur salaire pour la prochaine saison.

x

Une baisse des salaires pour aider Gottéron

28.09.2020

A trois jours du premier match de la saison, le club fribourgeois a fait le point lundi lors d'une conférence de presse. Les Dragons s'apprêtent à donner le coup d'envoi dans la nouvelle BCF Arena contre Rapperswil-Jona.

Covid oblige, cet écrin flambant neuf ne pourra accueillir que 5160 personnes. C'est loin de la capacité maximale de la patinoire, qui est de presque 9000 spectateurs. "On estime que le club va perdre 2,5 millions de francs sur la prochaine saison", a chiffré Hubert Waeber, le président du conseil d'administration. Le club bénéficiera des prêts du gouvernement.

Ce bilan financier aurait pu être pire mais les salariés, joueurs compris, ont tous accepté de réduire leur salaire pour la saison 2020-2021. Les chiffres précis n'ont pas été divulgués, mais la réduction permet une économie d'environ 1 million de francs selon Hubert Waeber.

"Objectif top 6"

Sur le plan sportif, c'est "Objectif top 6" vise Christian Dubé, le coach des Dragons. Il veut éviter les "pré-play-off", la phase qui se joue entre les équipes classées entre la 7e et la 10e place.

Pour cela, il va falloir compter sur les jeunes: environ huit joueurs de moins de 20 ans s'entraînent avec les pros. Pas tous en même temps, seulement trois d'entre eux jouent avec les professionnels chaque jour. 

Intégrer les jeunes, c'est une obligation pour Christian Dubé. Pour le coach, l'effectif est un peu court :"j'aimerais avoir un ou deux joueurs de plus, ce n'est pas possible à cause des restrictions financières", regrette-t-il. /fpn

Image: Gottéron

x

L'app RadioFr. à nouveau disponible!

05.06.2020

Téléchargez-la dès maintenant pour tout connaître de votre région!

- Ecoutez votre programme en direct
- Choisissez parmi nos nouvelles webradios
- Retrouvez vos chroniques et émissions en podcast
- Restez informés des dernières nouvelles de la région

Disponible sur l'App Store et Google Play

 

x

Teasing les petites annonces

28.02.2017

 

News

Un centre de référence aéronautique à Payerne

28.09.2020

Un imposant bâtiment est mis à l'enquête. Ces locaux doivent accueillir des start-ups dans le domaine de l'aviation.

x

Un centre de référence aéronautique à Payerne

28.09.2020

Un nouveau bâtiment de 10'000 m2 est mis à l'enquête. Ces locaux industriels modulables sont destinés à accueillir des entreprises et des start-ups dans le domaine de l'aéronautique et l'aérospatial. L'entreprise Losinger Marazzi va s'occuper de la construction du bâtiment.

Le projet est porté par la commune de Payerne et la société Swiss Aeropole SA qui exploite également, pour rappel, l'aéroport civil de Payerne.

Tendre vers une aviation plus durable 

Swiss Aeropole souhaite aussi bien développer l'aviation civile que devenir un centre technologique de référence en aéronautique au niveau suisse.

Toutefois, investir dans l'aviation à l'heure où les préoccupations écologiques sont élevées fait-il sens? "Il y a énormément d'entreprises innovantes qui veulent rendre l'aviation plus durable et qui souhaitent faire partie d'un écosystème", défend Massimo Fiorin, directeur Business Park à Swiss Aeropole.

Les travaux pourraient débuter fin 2021 avec une livraison espérée du bâtiment pour le deuxième semestre 2022. Les travaux coûteront au total 25 millions de francs. /mpi

News

Les Fribourgeois se sont rués sur Kariyon

28.09.2020

Trois mois après le lancement de la plateforme, l'enveloppe allouée par le canton est à sec. L'opération de soutien prend fin.

x

Les Fribourgeois se sont rués sur Kariyon

28.09.2020

17 millions de francs de bons ont été vendus sur la plateforme Kariyon depuis le début juillet. Même le co-fondateur de l'entreprise qui gère le site, Oliver Price, ne s'attendait pas à un tel succès "Je me suis dit qu'on allait avoir de la réserve jusqu'à la fin de l'année... alors qu'on n'a même pas fait 100 jours".

L'enveloppe allouée par le canton de Fribourg, 4 millions de francs, est en effet à sec aujourd'hui. L'opération prend donc fin. Mais plusieurs associations de commerçants nous ont indiqué espérer que l'offre se poursuive d'une quelconque manière. "C'est une plateforme qui nous a beaucoup aidés", explique par exemple Lionel Progin, président des commerçants de Bulle et de la Tour-de-Trême, lui-même à la tête d'une papeterie et d'un magasin d'informatique. 

Un avis partagé par David Krienbühl, secrétaire de l'association fribourgeoise du commerce, de l'artisanat et des services. Il explique que la période de l'Avent sera cruciale pour beaucoup de commerces, et qu'une aide durant cette période serait très bienvenue.

Karyion ne s'arrête pas

Même si l'aide de l'Etat de Fribourg est terminée, la plateforme reste active. Elle entend développer plusieurs projets, notamment des bons globaux qui pourraient être utilisés dans l'ensemble des commerces regroupés sur le site.

"Notre objectif est d'inciter les personnes à consommer plus local, à découvrir des choses qui se font dans notre beau canton. On travaille déjà sur des prochaines idées", explique Oliver Price. /lsc

Sport

Nouveau titre pour Robin Mulhauser

27.09.2020

Robin Mulhauser et son équipe Moto Ain ont remporté le championnat d'endurance Superstock pour la seconde fois consécutive.

x

Nouveau titre pour Robin Mulhauser

27.09.2020

Robin Mulhauser est champion du monde! Le Fribourgeois et son équipe Moto Ain ont remporté le championnat d'endurance Superstock.

Ce week-end, le Sarinois et ses coéquipiers Roberto Rolfo et Hugo Clère ont terminé huitièmes des 12 heures d'Estoril, mais premiers de leur catégorie. C'est le deuxième titre consécutif pour Robin Mulhauser et la formation française. /lm

Sport

Changement d'entraîneur à Romont

26.09.2020

Patrick Da Silva n'est plus l'entraîneur du CS Romontois.

x

Changement d'entraîneur à Romont

26.09.2020

En football, changement d'entraîneur au CS Romontois.

Patrick Da Silva a décidé de quitter son poste après 5 journées de championnat en 2ème ligue inter.

Il est remplacé avec effet immédiat par Angelo Caligiuri.

Les Glânois ne comptent qu'une seule victoire, avant d'accueillir le leader La Sarraz ce samedi à 17h.

Cette partie sera à suivre en direct sur Radio Fribourg. /vd

Crédit photo : footvaud.ch

Réécoutez les infos!

[29.09.2020]Journal de 08h00
play
[29.09.2020]L'info qui nous touche
play
[29.09.2020]Journal de 07h00
play
[29.09.2020]Journal de 06h00
play
[28.09.2020]Journal de 18h00
play
1