Les Histrions

Chaque mercredi, Sylvain Grangier revisite l'histoire du canton de manière humoristique dans "Les histrions". La Catillion, le Ranz des vaches ou encore la bénichon, ne manquez pas cette nouvelle série à découvrir en podcast et en direct le mercredi à 12h50 sur Radio Fribourg. 

Embrier le feu

Quelle était l’une des craintes majeures des Fribourgeois durant tout le XIXème siècle ? Réponse en chanson aujourd’hui. Avec la star intercantonale de rock : Johnny BOILLE-À-LAIT !

+

Au Paléo-musique

Découvrons aujourd’hui les tous premiers habitant du canton de Fribourg. Ou plus exactement les premières traces d’activité humaine sur son territoire. C’était il y a quinze-mille ans, à proximité du lac de Lussy, en Veveyse. Une période glaciaire vient de se terminer, mais il fait au mieux 10 degré en été, dans un climat de toundra.

+

Le jeu des rois

Nous sommes en 1755. Le roi Louis XV règne sur la France, Georges II sur la Grande-Bretagne et Frédéric II sur la Prusse. Et à Fribourg ?

+

Comptes de Noël

Dernier épisode des Histrions avant les fêtes de Noël ! Pour l’occasion, nous vous proposons un compte de Noël. Oui, mais compte, comme comptable… Direction le dix-septième siècle.

+

L’affaire du reliquaire

Vous avez sans doute fêté ce week-end la Saint-Nicolas, envers et contre tout, tant cette tradition est bien ancrée dans le canton. Mais d’où vient-elle ? Menons l’enquête avec les Histrions, qui nous emmènent en ville de Fribourg au début du vingtième siècle.

+

La journée des bâtons

Nous sommes le 2 décembre, et c’est le 2 décembre 1830 qu’à eu lieu la « Journée des bâtons » devant l’hôtel de ville de Fribourg. Alors, la journée des bâtons, c’est quoi ? Et qu’est-ce qu’il s’y est passé ? Réponse maintenant. Ou presque.

+

Le dernier voyage de Peter Falk

Aujourd’hui, nous nous penchons sur la personne de Peter Falk, éminent humaniste fribourgeois. Nous sommes au début du XVIe siècle, sur un bateau, lors d’un pèlerinage pour Jérusalem. Par un amusant hasard, Peter Falk est également le nom de l’acteur qui a joué durant 35 ans le rôle d’un certain inspecteur Colombo...

+

Les cigares de Georges Python

Georges Python est l’homme fort, le chef de faction des conservateurs catholiques au pouvoir durant la période de la République chrétienne, qui va de 1881 à 1921. C’est un homme autoritaire et charismatique, sujet d’un véritable culte de la personnalité entretenu notamment par le journal La Liberté et son rédacteur en chef, le Chanoine Schorderet. Georges Python est à l’origine de l’Université de Fribourg. Nous sommes en 1912.

+

Embarrassante ambassade chez Louis XIV

Après la guerre de trente ans qui ravage l’Europe mais épargne les Confédérés, ces derniers renouvellent leur alliance avec la France. Simple formalité lors de sa signature à Soleure, sa validation s’avère être en revanche une véritable expédition de deux cents personnes qui se rendent à Paris en 1663, dans la cour de Louis XIV.

+

Après JC, Aventicum

En 70 après Jésus Christ, toute l’Helvétie est occupée par les Romains. Si si, toute. En 71 après J.-C. l’empereur Vespasien donne à Aventicum – Avenches aujourd’hui - le statut de colonie, ce qui suppose l’installation dans la cité d’authentique Romains, accélérant le processus de romanisation de la région. Pour sa part, la commune de Courgevaux abrite le site d’une ferme celte, un des nombreux sites de cette civilisations que l’on trouve dans le canton, ou que l’on découvre en fonction de l’appétit du plan d’aménagement du territoire.

+

Qui a mangé des saucisses à la Toussaint ?

Venue d’Allemagne, la Réforme s’étend sur le territoire suisse au XVIe siècle. Contrairement à sa ville-soeur qu’est Berne, Fribourg demeure fidèle à l’ancienne foi. Tandis que Berne est active dans la diffusion de la nouvelle foi, Fribourg se raidit sur l’ancienne. En 1533, les autorités fribourgeoises s’inquiètent d’incursions luthériennes à Estavayer, à la Toussaint...

+

Il était une fois chez Ernest

Tout au long du XIXe, la lutte pour le contrôle politique du canton fait rage entre les Radicaux d’une part et les Conservateurs-Catholiques d’autre part. Cela sa traduit à Bulle par la présence simultanée de deux gares au début du XXe siècle, une pour chaque camp, et ce n’est pas que l’aspect ferroviaire qui est concerné…

+

Le Flux de Nicolas

L’intégration du canton de Fribourg dans la Confédération en 1481 n’est pas allée de soi. Il a fallu l’intervention du mystique Saint Nicolas de Flue pour trouver un compromis entre les cantons campagnards et les cantons urbains qui n’étaient pas d’accord sur la question.

+

Meurtre à la Bénichon

En 1746, la bénichon d’Ependes tourne au drame : une bataille causée par l’abus de vin finit sur un mort. Enquête.

+

Forge à faux

Au Moyen-Âge, les principales activités artisanales de la ville de Fribourg étaient la draperie, la tannerie, et… les faux. Pour Faucher. On trouve en effet des forges à faux dès le milieu du XIVe siècle.

+

Le Ranz dans les rangs

Nous sommes au début du XVIIIe siècle, à une époque où le valais ne fait pas encore partie de la confédération suisse et où le pays de Vaud est sous domination bernoise. 3 mercenaires, un vaudois, un valaisan et un fribourgeois sont au service de la France...

+

Le jugement de la Catillion

Catherine Repond, ou la Catillion est célèbre pour être la dernière femme a avoir été brûlée pour sorcellerie en Suisse romande. C’était au Guintzet, à Fribourg, en 1731. Que s’est-il passé lors de son procès ?

+

La Confrérie de la cuillère

Fondée en 1527, la confrérie de la cuiller est un ordre secret de chevaliers qui eut pour but de rattacher la ville de Genève au duché de Savoie. Le comte Michel, dernier comte de Gruyère, en fait partie. François de Pontverre dirige l’assemblée.

+

Le drapeau Fribourgeois

L’origine du drapeau fribourgeois est mise en scène dans une légende dont l’abbé Bovet a fait une chanson. Une histoire à dormir debout de sacs de charbons et de farine dans laquelle est impliqué. Berthold IV de Zähringen, le fondateur de la ville de Fribourg. Mais qu’en est-il réellement ?

+
1