Les Histrions

Chaque mercredi, Sylvain Grangier revisite l'histoire du canton de manière humoristique dans "Les histrions". La Catillion, le Ranz des vaches ou encore la bénichon, ne manquez pas cette nouvelle série à découvrir en podcast et en direct le mercredi à 12h50 sur Radio Fribourg. 

Pauvre Jacques et Marie-Françoise

L’histoire du Pauvre Jacques touche à la légende. Mais qu’en est-il de la réalité historique ? Réponse dans ce nouvel épisode des Histrions, qui nous fait voyager au XVIIIe siècle. Nous sommes dans le jardin du château de Montreuil, près de Versailles, où se promène le roi Louis XVI et sa sœur Élisabeth...

+

Poya, poya pas ?

Dans ce nouvel épisode des Histrions nous partons à la découverte d’une peintre veveysanne : Lucie Bochud, née en 1896.

+

Chasse-Gueux

Au XVIème siècle, la diète décide que chaque commune est responsable de ses pauvres, et recommande une méthode bien particulière pour s’attaquer au problème. Une enquête exclusive, au cœur de l’hôpital Notre-Dame à Fribourg.

+

Epic rap battle des Conseillers fédéraux

Après le duel des Saint Nicolas la saison passée, voici un nouveau battle de rap épique façon les Histrions, qui verra s’affronter deux Conseillers fédéraux fribourgeois : Jean-Marie Musy, et Alain Berset

+

Crypto-Valais

L’opposition entre cantons catholiques et cantons protestants est une constante de l’histoire suisse. Cette tension est vivace en 1708, lorsque les cantons catholiques de Lucerne, Fribourg, Soleure et du Valais utilisent un code secret pour communiquer...

+

Lokalizatzion

Lors de son entrée dans la confédération, le canton de Fribourg est le seul canton francophone. Ainsi, ses élites tentent de se germaniser pour s’intégrer dans la nouvelle alliance. Ce qui donne des transformations plutôt cocasses…

+

Femme librairée

Cette année avec Les Histrions, vous découvrirez des femmes fribourgeoises qui ont marqué l’histoire. Ça commence tout de suite avec Madeleine Eggendorffer, que l’on rejoint dans sa librairie en 1771.

+

La Rentrée

Pour les élèves comme pour les Histrions, c’est la rentrée ! J’espère que vous avez bien révisé votre histoire fribourgeoise de l’année passée … c’est ce qu’on va voir avec ce premier épisode de la saison 2 !

+

Les Copeaux de bois

Normalement en cette période, nombreuses sont les manifestations festives qui animent les villages du canton. Hélas, ces «fêtes à copeaux» sont une fois encore victimes du coronavirus. Pour leur rendre hommage, le choeur de la société de jeunesse de Farvannens-le-Gibloux a tâché de faire un effort musical (avec plus ou moins de succès) dont voici le résultat.

+

Y’a pas le volt au lac

C’est désormais l’été, la saison des orages, des canicules et des moustiques, mais aussi des bords de lac. C’est celui de la Gruyère qui nous intéresse aujourd’hui, lui qui est né de la construction du barrage de Rossens. On replonge dans les années quarante !

+

A Vienne que bourra

1815 : Napoléon vient d’être vaincu une première fois. Les Puissances européenne se rassemble à Vienne dans un congrès qui a pour but de réorganiser l’Europe. La Suisse y est officiellement représentée notamment par le fribourgeois Jean de Montenach. Mais aucun représentant ne participe au Comité des Affaires Suisses, ils doivent donc attendre de le couloir.

+

Le Crime de Laurent Tecless

L’histoire du chemin de fer en Suisse fut quelque peu chaotique. La première ligne du pays est établi entre Baden et Zurich en 1847. Ce sur ce tronçon que nous retrouvons un vieil ami : nous sommes alors en 1855.

+

L’édifice de Pierre

Dans la cathédrale Saint-Nicolas sont conservées plusieurs reliques. Celles des deux Saint-Nicolas, que vous connaissez bien maintenant, mais depuis cette année ils ont été rejoints par un autre saint célèbre de l’histoire fribourgeoise. Il est temps pour les Histrions de vous le présenter.

+

Epic rap battle des Saint-Nicolas

Fribourg peut se targuer de compter deux Saint-Nicolas qui ont marqué son histoire. D’une part Saint-Nicolas de myre, qui vient chaque mois de décembre distribuer des biscôme et faire un discours sur la parvis de la cathédrale, et d’autre part SaintNicolas de Flue, cet ermite du quinzième siècle à qui l’on doit l’intégration du canton dans la Confédération. Mais qui est le meilleur ? Et bien c’est ce qu’on va voir...

+

Dans de beaux draps

Le bâtiment qui abrite le Musée d’art et d’histoire de Fribourg a lui aussi une histoire. Il est construit en 1584 par Jean Ratzé, qui s’est enrichi comme commandant d’une compagnie de mercenaire. Mais il ne compte pas s’arrêter là pour ce qui est de l’enrichissement...

+

Sous Misé, ça rage

AH ! Le mois de mai ! Les petits chanteurs et chanteuses, le muguet, les pavés… Oui parce quand on pense au mois de mai en histoire, on arrive tôt ou tard à mai 68. Alors mai 68 c’est d’abord un phénomène français, mais qui a bien existé en Suisse, et Fribourg y figure en pôle position… au mois d’avril déjà.

+

Il est de retour le joyeux mois de mai

Il est de retour le joyeux mois de mai ! Avec lui la tradition du premier mai tout en chanson, une tradition encore très vivante dans le canton de Fribourg. Et c’est le cas depuis longtemps. Nouveau retour dans le passé avec les Histrions, nous sommes quelque part au milieu du XVIIIème siècle.

+

Dessine-moi un modzon

Entre 1915 et 1917, l’un des écrivains les plus connus du XXème siècle a vécu à Fribourg. Qui ? C’est ce que vous allez découvrir tout de suite, avec les Histrions.

+

Aux premières loges

1885, basse-ville de Fribourg. Une loge maçonnique y est installée depuis une dizaine d’année. Or, les Papes Pie IX et Léon XIII accusent successivement les Francs-Maçons d’être manipulés par Satan. De quoi inquiéter le Chanoine Schorderet, fondateur du très catholique journal nommé La Liberté..

+

La bonne tonneaulité

Au XVIIIème siècle, l’exportation du fromage de Gruyère est florissante, surtout en direction de la France. Mais c’est vers L’Angleterre que nous allons aujourd’hui, et plus précisément à Londres.

+

Les galériens fribourgeois

Après l’échec de la révolte de Chenaux, les patriciens de Fribourg avaient offert quatre révoltés aux galères françaises. Deux y survivent, et vont vivre une drôle de journée. Nous sommes en 1790, à Brest.

+

Chenaux sur les tréteaux

Puisque les théâtres ne sont toujours pas autorisés à ouvrir, la compagnie des Histrions vous propose la tragédie de Pierre-Nicolas Chenaux, en alexandrins. Enfin, plus ou moins.

+

Retraite mal anticipée

Au début du dix-huitième siècle, la petite république urbaine de Fribourg est toute dévouée au Royaume de France. Cela concerne surtout les compagnies de mercenaires, mais aujourd’hui l’ambassadeur du roi de France a une autre demande à faire aux patriciens de Fribourg…

+

Sonderboum

Dernier épisode de la trilogie des suites du Sonderbund. L'Évêque Marilley refuse toujours de se soumettre à la nouvelle constitution radicale, et reçoit un ultimatum de la part du conseil d’État.

+

Sonderbouse

Deuxième épisode de la série sur les suites du Sonderbund. Les Radicaux et les libéraux ont pris le pouvoir à Fribourg, mais l’évêque Marilley refuse catégoriquement la nouvelle constitution et entre en résistance. On tente une conciliation.

+

Sondergroove

Pendant la guerre du Sonderbund, la ville de Fribourg est prise par les troupes fédérales menées par Guillaume-Henri Dufour le 14 novembre 1847. Le gouvernement capitule, laissant le siège du pouvoir vacant...

+

Fries du temple

Une fois encore le banneret Menta a fort à faire : on le retrouve alors que Hans Fries, le peintre fribourgeois le plus célèbre de la fin du Moyen-âge, présente sa dernière œuvre...

+

La Bataille de Morat

Le matin du 22 juin 1475 a lieu la célèbre bataille de Morat qui voit s’affronter Charles le Téméraire et les Confédérés. Le déroulé de la bataille, en direct, c’est tout de suite.

+

Souffrage féminin

Vous le savez, les femmes suisses obtenaient le droit de vote il y a 50 ans au niveau fédéral, mais qu’en est-il à Fribourg ? 

+

C’est pas compliqué

Véritable célébrité au XIXe siècle, on s’intéresse aujourd'hui au père Grégoire Girard, grand pédagogue. Mais en quoi consistait sa pédagogie ? Vous allez voir, c’est pas compliqué.

+

Boire comme au trou

En 1972, 32 pasteurs et prêtres défraient la chronique en refusant toute activité militaire, que ce soit cours, tir ou taxe. Deux capucins de Romont font partie de ces objecteurs de conscience. Mais d’abord petit tour par le palais fédéral...

+

Embrier le feu

Quelle était l’une des craintes majeures des Fribourgeois durant tout le XIXème siècle ? Réponse en chanson aujourd’hui. Avec la star intercantonale de rock : Johnny BOILLE-À-LAIT !

+

Au Paléo-musique

Découvrons aujourd’hui les tous premiers habitant du canton de Fribourg. Ou plus exactement les premières traces d’activité humaine sur son territoire. C’était il y a quinze-mille ans, à proximité du lac de Lussy, en Veveyse. Une période glaciaire vient de se terminer, mais il fait au mieux 10 degré en été, dans un climat de toundra.

+

Le jeu des rois

Nous sommes en 1755. Le roi Louis XV règne sur la France, Georges II sur la Grande-Bretagne et Frédéric II sur la Prusse. Et à Fribourg ?

+

Comptes de Noël

Dernier épisode des Histrions avant les fêtes de Noël ! Pour l’occasion, nous vous proposons un compte de Noël. Oui, mais compte, comme comptable… Direction le dix-septième siècle.

+

L’affaire du reliquaire

Vous avez sans doute fêté ce week-end la Saint-Nicolas, envers et contre tout, tant cette tradition est bien ancrée dans le canton. Mais d’où vient-elle ? Menons l’enquête avec les Histrions, qui nous emmènent en ville de Fribourg au début du vingtième siècle.

+

La journée des bâtons

Nous sommes le 2 décembre, et c’est le 2 décembre 1830 qu’à eu lieu la « Journée des bâtons » devant l’hôtel de ville de Fribourg. Alors, la journée des bâtons, c’est quoi ? Et qu’est-ce qu’il s’y est passé ? Réponse maintenant. Ou presque.

+

Le dernier voyage de Peter Falk

Aujourd’hui, nous nous penchons sur la personne de Peter Falk, éminent humaniste fribourgeois. Nous sommes au début du XVIe siècle, sur un bateau, lors d’un pèlerinage pour Jérusalem. Par un amusant hasard, Peter Falk est également le nom de l’acteur qui a joué durant 35 ans le rôle d’un certain inspecteur Colombo...

+

Les cigares de Georges Python

Georges Python est l’homme fort, le chef de faction des conservateurs catholiques au pouvoir durant la période de la République chrétienne, qui va de 1881 à 1921. C’est un homme autoritaire et charismatique, sujet d’un véritable culte de la personnalité entretenu notamment par le journal La Liberté et son rédacteur en chef, le Chanoine Schorderet. Georges Python est à l’origine de l’Université de Fribourg. Nous sommes en 1912.

+

Embarrassante ambassade chez Louis XIV

Après la guerre de trente ans qui ravage l’Europe mais épargne les Confédérés, ces derniers renouvellent leur alliance avec la France. Simple formalité lors de sa signature à Soleure, sa validation s’avère être en revanche une véritable expédition de deux cents personnes qui se rendent à Paris en 1663, dans la cour de Louis XIV.

+

Après JC, Aventicum

En 70 après Jésus Christ, toute l’Helvétie est occupée par les Romains. Si si, toute. En 71 après J.-C. l’empereur Vespasien donne à Aventicum – Avenches aujourd’hui - le statut de colonie, ce qui suppose l’installation dans la cité d’authentique Romains, accélérant le processus de romanisation de la région. Pour sa part, la commune de Courgevaux abrite le site d’une ferme celte, un des nombreux sites de cette civilisations que l’on trouve dans le canton, ou que l’on découvre en fonction de l’appétit du plan d’aménagement du territoire.

+

Qui a mangé des saucisses à la Toussaint ?

Venue d’Allemagne, la Réforme s’étend sur le territoire suisse au XVIe siècle. Contrairement à sa ville-soeur qu’est Berne, Fribourg demeure fidèle à l’ancienne foi. Tandis que Berne est active dans la diffusion de la nouvelle foi, Fribourg se raidit sur l’ancienne. En 1533, les autorités fribourgeoises s’inquiètent d’incursions luthériennes à Estavayer, à la Toussaint...

+

Il était une fois chez Ernest

Tout au long du XIXe, la lutte pour le contrôle politique du canton fait rage entre les Radicaux d’une part et les Conservateurs-Catholiques d’autre part. Cela sa traduit à Bulle par la présence simultanée de deux gares au début du XXe siècle, une pour chaque camp, et ce n’est pas que l’aspect ferroviaire qui est concerné…

+

Le Flux de Nicolas

L’intégration du canton de Fribourg dans la Confédération en 1481 n’est pas allée de soi. Il a fallu l’intervention du mystique Saint Nicolas de Flue pour trouver un compromis entre les cantons campagnards et les cantons urbains qui n’étaient pas d’accord sur la question.

+

Meurtre à la Bénichon

En 1746, la bénichon d’Ependes tourne au drame : une bataille causée par l’abus de vin finit sur un mort. Enquête.

+

Forge à faux

Au Moyen-Âge, les principales activités artisanales de la ville de Fribourg étaient la draperie, la tannerie, et… les faux. Pour Faucher. On trouve en effet des forges à faux dès le milieu du XIVe siècle.

+

Le Ranz dans les rangs

Nous sommes au début du XVIIIe siècle, à une époque où le valais ne fait pas encore partie de la confédération suisse et où le pays de Vaud est sous domination bernoise. 3 mercenaires, un vaudois, un valaisan et un fribourgeois sont au service de la France...

+

Le jugement de la Catillion

Catherine Repond, ou la Catillion est célèbre pour être la dernière femme a avoir été brûlée pour sorcellerie en Suisse romande. C’était au Guintzet, à Fribourg, en 1731. Que s’est-il passé lors de son procès ?

+

La Confrérie de la cuillère

Fondée en 1527, la confrérie de la cuiller est un ordre secret de chevaliers qui eut pour but de rattacher la ville de Genève au duché de Savoie. Le comte Michel, dernier comte de Gruyère, en fait partie. François de Pontverre dirige l’assemblée.

+

Le drapeau Fribourgeois

L’origine du drapeau fribourgeois est mise en scène dans une légende dont l’abbé Bovet a fait une chanson. Une histoire à dormir debout de sacs de charbons et de farine dans laquelle est impliqué. Berthold IV de Zähringen, le fondateur de la ville de Fribourg. Mais qu’en est-il réellement ?

+
1